Les chenilles processionnaires

Nova-Flore

L’UN DES PLUS GRANDS RAVAGEURS FORESTIERS EN FRANCE

Présente sur l’ensemble du territoire français, la chenille processionnaire du pin, Thaumetopoea pityocampa, est un véritable fléau. En se nourrissant d’aiguilles de pins et de cèdres, elle provoque un ralentissement de la croissance de l’arbre et l’affaiblit. Il devient alors plus vulnérable aux maladies et aux autres ravageurs des forêts.

UN VÉRITABLE DANGER POUR L’HOMME ET LES ANIMAUX

Ses poils urticants sont très allergènes. Ils peuvent provoquer de violentes réactions chez l’homme mais aussi chez les animaux domestiques ou le bétail.

COMMENT LUTTER CONTRE LA PROCESSIONNAIRE DU PIN ?

Les oiseaux insectivores forestiers consomment de grandes quantités de lépidoptères telle que la processionnaire du pin. Pour les mésanges nonnettes, charbonnières et bleues, cela peut représenter jusqu’à 70% de leur alimentation.

Les chauves-souris jouent également un rôle important dans cette lutte biologique. Dès le début de l’été, elles chassent abondamment afin de nourrir leurs petits s’attaquant ainsi au papillon de la processionnaire avant sa période de ponte.