Accueil  >   DOSSIERS THÉMATIQUES  >   Les mycorhizes

Les mycorhizes

Une solution écologique et performante  

 LA MYCORHIZE

La mycorhize est une association à bénéfice réciproque (symbiose mutualiste) entre un champignon et une racine. 90 % des plantes bénéficient d’une association avec des champignons du sol en formant des mycorhizes. Cette association symbiotique permet une meilleure exploitation du sol par un partage des ressources entre la plante et le champignon. Ce champignon se positionne au contact des racines (au plus près) au moment de la plantation ou du semis, pour stimuler la croissance de la plante et son système racinaire.

racine  

RÉSULTATS > 80 fois plus d’absorption* > 15 à 30 % d'arrosage en moins* > 20 % d’engrais en moins* * selon les plantes et les différentes études réalisées à ce jour.

     

COMMENT CA MARCHE ? Les mycorhizes s’installent dans et autour des racines de leur plante hôte. L’extension des surfaces absorbantes du système racinaire, par la présence du Mycelium, permet une capacité d’absorption des éléments du sol 80 fois plus élevée. Cela entraîne un fort développement de la masse racinaire et permet une réduction des intrants et de l’arrosage jusqu’à 30 %. Ce principe est particulièrement intéressant pour faire face aux sols pauvres et déstructurés, rencontrés en milieux urbanisés ou suite à des travaux.

 

TOUTES LES PLANTES SONT-ELLES MYCORHIZABLES ? La majorité des plantes sont mycorhizables grâce aux endomycorhizes à partir desquelles nous avons développé nos solutions. Certaines plantes ne sont pas mycorhizables. Les plantes de la famille des Brassicaceae et Chenopodiaceae, par exemple, ne profitent pas de cette symbiose. Ces exceptions sont connues et peu nombreuses. D’autres plantes nécessitent des mycorhizes spécifiques et donc une approche personnalisée.

  LES BÉNÉFICES :

POUR LES PLANTES

  Les mycorhizes améliorent naturellement la résistance aux stress biotiques (maladies) et abiotiques (pollution), soit :

Une meilleure reprise et croissance. Statut de plante forte (production de phytohormones : auxines…)
Une meilleure résistance aux pathogènes (production d’antibiotiques naturels)
Une meilleure résistance aux stress extérieurs (pollution, ravageurs…)

L’augmentation du système racinaire induit deux changements cruciaux entre une plante mycorhizée et une plante non mycorhizée :

> Une meilleure résistance à la sécheresse. Plus grande surface de captation de l’eau (retardement du point de flétrissement)
Une meilleure capacité de prospection des éléments nutritifs (éléments minéraux)

POUR LE SOL

Les hyphes produisent une glycoprotéine appelée glomaline, qui joue un rôle indispensable :

Amélioration de l’agrégation des sols
Amélioration des échanges gazeux
Augmentation de la rétention en eau
Accumulation de matière organique

POUR LES UTILISATEURS

> Une utilisation simple et efficace : épandage, arrosage, semis, pralin
> Des résultats observables : meilleure reprise des végétaux
> Une aide à la production pour les horticulteurs et pépiniéristes
> Un gain de temps sur l’application d’intrants et l'arrosage
> Un gain économique : réduction de la mortalité, baisse des intrants, diminution des interventions

  >>> Découvrir les produits de la gamme mycorhizes